Left Analysis

lundi 18 juillet 2016

France: Les Français toujours opposés à la loi travail.

Ce mardi 18 juillet 2016, la loi "El Khomri" repasse par le Sénat en vue de son adoption définitive.
Selon un sondage établit par l'institut "Odoxa" sur un échantillon de 1011 personnes, 71% des Français se déclarent mécontents de l'adoption définitive du texte de loi.
55% d'entre-eux souhaitent que la mobilisation contre se poursuive.

Dans cette étude, sans surprise,  les positions des sympathisants du Parti socialiste sont en faveur de l'adoption du texte (52%).
La proportion chute à 29% chez les sympathisants de droite qui pensent que la loi a été vidé de sa substance, et 20% chez les sympathisants de gauche qui trouvent qu'elle est trop libérale.

Source: Odoxa.

mardi 12 juillet 2016

France: Présidentielle 2017. Jean-Luc Mélenchon lance une caravane insoumise pour l’égalité des droits

Le candidat à la présidentielle lance à partir du 12 juillet et ce jusqu’à la fin du mois d’août 2016, deux caravanes qui parcourront les quartiers populaires de la France métropolitaine, pour l’égalité et l’accès aux droits. Cette initiative s’articulera également avec la campagne d’inscription sur les listes électorales : «Je vote, ils dégagent !». 
Pour en savoir plus, veillez consulter la page de la caravane sur le site JLM2017


vendredi 8 juillet 2016

France: Deux chercheurs testent virtuellement la loi El Khomri sur le marché du travail.

Selon une étude quantitative sérieuse établie par deux chercheurs en économie et informatique, l'application de la loi El Khomri constitue un vrai problème dès les 4 années suivant son application.

- Moins de CDD, mais plus de CDI flexibles, plus facilement licenciables (embauche plus souple de jeunes CDD plus compétitifs, en CDI.).
- Instabilité de l'emploi, augmentation du taux de chômage.
- Exclusion des catégories d'âge plus avancées sur le marché du travail (25 - 63 ans), des chômeurs de longue durée...


Pour Gérard Ballot, professeur émérite en économie , la version initiale du texte était plus nocive que de garder le code du travail sous sa forme actuelle, mais moins dangereuse que la loi El Khomri après modifications.
=> Worksim: Première évaluation quantitative de la loi travail El Khomri.

Lors de son passage en seconde lecture le  mercredi 6 juillet 2016,  des parlementaires ont tenté de présenter une motion de censure pour endiguer ce projet de loi qui poursuivra le dépérissement de notre économie. 
Ce fut un échec.
Dans un communiqué, le groupe PCF/Front de Gauche en première ligne contre la réforme a regretté "que les députés socialistes qui disaient s'opposer au texte ou même à la brutalité gouvernementale n'aient pas saisi ce seul levier institutionnel pour mettre un terme au mépris affiché par le gouvernement envers le peuple et ses représentants".