Left Analysis

vendredi 23 septembre 2016

France: Présidentielle 2017. Un paysage politique se redessine.

Si une étude de l'institut "Elabe" concernant les intentions de vote ne constitue pas une certitude en vue des résultats le jour de l'élection présidentielle, tout comme pour n'importe quelles élections, force est de constater une évolution progressive du paysage sur fond de crise politique.

À droite, les choix oscillent entre 18 et 34% des intentions de vote en fonction du candidat gagnant de la primaire "Les Républicains" ( Alain Juppé ou Nicolas Sarkozy).
Le Front National reste toujours très haut, avec autour de 25 à 27 % des voix. 

À gauche, le candidat Jean-Luc Mélenchon semble dans cette enquête profiter du vide, mais aussi de la colère d'une partie de la population. 
Ce sondage témoigne enfin d'une progression non négligeable du candidat de "la France insoumise" par rapport au début de l’été. 
Il est ainsi crédité de 14% (+2) à 15% (+4) des intentions de vote exprimées (en cas de candidature de François Hollande comme seul représentant de la gauche gouvernementale), à égalité avec le très libéral Emmanuel Macron.

Manuel Valls et Arnaud Montebourg ne ferraient guère mieux que l'actuel chef d’État, leurs scores montrent du moins pour cette élection, un PS touché par le "syndrome socialiste grec".   





Sondage réalisé du 20 au 21 septembre 2016.
Échantillon de 1002 personnes.
Source: Elabe.

lundi 19 septembre 2016

Allemagne: Élections régionales. Progression de la gauche à Berlin.

Alors que le traditionnel allié au parti de la chancelière Angela Merkel (Le Parti social-démocrate d'Allemagne) reste en tête mais chute à 21,55 %, son partenaire (Union chrétienne-démocrate d'Allemagne)  enregistre ce dimanche le pire résultat de son histoire pour des élections régionales, avec un recul de presque 4 points ( 17,62%).

La droite radicale (AfD) fait son apparition avec un score à deux chiffres (14,15%).
Die Linke (Gauche allemande) progresse significativement à 15,64%.


lundi 12 septembre 2016

France: Présidentielle 2017. Le PS au fond du trou, difficultés à gauche, Mélenchon semble progresser chez les abstentionnistes.

Selon le sondage réalisé du 5 au 7 septembre 2016 par l'institut français "Ifop-Fiducial" pour Sud Radio et Lyon capital, l'actuel chef de l’État François Hollande semble subir les conséquences de son quinquennat social-démocrate, puis social-libéral.

Les autres éventuels candidats socialistes, que ce soit Arnaud Montebourg ou Manuel Valls ne dépassent pas 8% des intentions de vote.   

Le libéral Emmanuel Macron, s’avère être le dernier recours pour certains électeurs du Parti socialiste et d'EELV(à égalité avec Cécile Duflot).  

Jean-Luc Mélenchon poursuivant sa campagne autonome depuis février 2016 progresse; mais pas chez les sympathisants PS ou EELV qui préfèrent également Alain Juppé, potentiel candidat de la droite.

La droite reste stable, et Marine Le Pen aussi.









Échantillon de 2000 personnes.
Source: Ifop-Fiducial.